Le Cerf cervus elaphus « EN 1926, DEUX CERFS ET TROIS BICHES DES CARPATES ONT ÉTÉ INTRODUITS AU VAL FERRET (VALAIS) PAR LA SOCIÉTÉ DE CHASSE, ET FORMAIENT, SOUS LA PROTECTION DÉVOUÉE DU GARDE LUSSIER, UNE MAGNIFIQUE COLONIE D’UNE QUARANTAINE D’INDIVIDUS, QUI SEMBLAIENT ÊTRE LÀ DEPUIS TOUJOURS. AU TEMPS DU RUT, ON ENTENDAIT BRAMER DE TOUS LES CÔTÉS ET ON VOYAIT CHAQUE JOUR PLUSIEURS CERFS. J’Y SUIS RETOURNÉ, APRÈS QUE LA CHASSE DU CERF FUT OUVERTE (EN DEHORS DU DISTRICT FRANC) SANS EN VOIR, ET, EN 1942, SANS EN ENTENDRE UN SEUL. » Robert Hainard (1906-1999) Carte d'identité du Cerf (cervus elpahus) Classification: mammifère herbivore de la famille des cervidés. Le mâle s'appelle le cerf et la femelle est la biche. Le jeune est appelé faon jusqu'à 6 mois puis bichette (femelle) ou hère jusqu'à 1 an. Le mâle âgé de 1 à 2 ans est le daguet. Habitat: initialement roi des milieux semis-ouverts, le cerf s'est rabattu sous les grands couverts forestier pour mener une vie discrète à l'abri du regard des hommes. Il sort volontiers dans les champs céréaliers en fin de journée pour se nourrir. Dans le jura suisse, le cerf fait un retour discret sur les crêtes vaudoises et neuchâteloises. Dimensions: tête + corps: 1,70-2.50m (mâle), 1.70-2.10m (femelle); hauteur au garrot: 1.20-1.50m (mâle), 1.05-1.25m (femelle); queue: 13-18cm. Poids: 130-290 kg (mâle); 85-150 kg (femelle). Reproduction: Entre mi-septembre et mi-octobre, le cerf d'habitude si discret marque sa présence par de puissants brames qui sont caractéristiques de la période des amours. Lorsque plusieurs mâles convoitent une harde de biches, ces derniers établissent la hiérarchie dans un combat de chef sonore et puissant. Seul le plus fort aura le privilège de se reproduire. Un (rarement deux) faons naissent en juin après 34 semaines de gestation. Mode de vie du Cerf (cervus elaphus) Espèce grégaire peuplant principalement les régions alpines de Suisse (Grisons et Valais), le cerf opère un lent retour sur les crêtes du Jura Suisse depuis les grandes forêts de Franche-Comté. Les mâles vivent souvent en groupe à l’écart des biches et ne les rejoignent que durant le rut de septembre à octobre. Durant cette période, les mâles se défient en produisant un puissant brame qui résonne loin à la ronde et en se mesurant dans des combats singuliers. Les bois du cerf sont caduques et tombent à la fin janvier pour repousser presque aussitôt. Ils déterminent le rang social de l'animal au sein de la harde, mais ne permettent pas de définir l'âge de l'animal. Les branches des bois s'appelles "cores" en "andouillers". Ils poussent sur une zone de la tête appelée le pivot. Les premiers bois s'appellent les dagues et poussent vers l'âge d'1 an et demi. Dès 2 ans et demi, ils présentent des embranchements s'appellent les merrains. Dès 3 ans et demi, les andouillers seront, dans l’ordre en partant du crâne, l’andouiller de massacre (1ère ramification), le surandouiller (2ème ramification), la chevillure (3ème ramification), la trochure (4ème ramification) et l’époi (dernière ramification), qui fait partie de l’enfourchure si la perche se termine en forme de fourche à deux dents, ou bien de l’empaumure si la perche se termine en forme de main à plusieurs doigts. Observer et photographier le Cerf (cervus elaphus) OBSERVER: D'une méfiance à toute épreuve, le cerf est un animal essentiellement forestier et furtif qui ne se laisse pas facilement voir. Durant le brame, les mâles baissent un peu la garde, mais gare aux biches qui restent aux aguets. Avec un peu de chance, vous pourrez voir des cerfs dans des champs au printemps et en été à la tombée de la nuit. PHOTOGRAPHIER: Un téléobjectif de moyenne à longue portée est utile pour espérer réaliser des images de cerf. Une housse anti-bruit et un minimum de camouflage sont également requis pour tromper sa vigilance. La période du brame est sans doute la meilleure pour réaliser des clichés esthétiques du roi des forêts. Ce moment, comme la sortie des renardeaux au printemps, est souvent attendue avec impatience par les amateurs d'image. La course à la meilleure image ne doit pas faire oublier que le rut est une période sensible pour cette espèce. Des dérangements incessants mettront en péril la nouvelle génération de cervidés. PROTEGER: Le cerf n'a pas de véritable ennemis dans nos forêts. Trop gros pour le lynx, seule une meute de loup risquerait une attaque. Son principal prédateur est l'homme. Les forestiers s'en méfient en raison des dégâts qu'il produit sur les jeunes arbres et les chasseurs attendent patiemment l'ouverture de la chasse au cerf dans notre région pour s'offrir de beaux trophées.
 

error: L\'intégralité du site est soumise au copyright! Si cette image vous plait, veuillez contacter le photographe! - If you like this picture, please contact the photographer!