Le blaireau (meles meles) se présente

Carte d'identité


Classification: mammifère omnivore de la famille des mustélidés.

Dimensions: tête+corps: 65-90cm; hauteur au garrot: 28-32cm; queue:15-22cm.

Poids: 9-20kg

Habitat: Forestier, il apprécie particulièrement les terrains en légère pente pour creuser de vastes terriers. Terrassier hors paire, le blaireau construit parfois de véritables “HLM” constituées d’une multitude de bouches et de galeries. Non loin de son gîte, le blaireau aménage également des “latrines” facilement identifiables.

Reproduction: Peut s’accoupler tout au long de l’année. Grâce à l’ovo-implantation différée, 2-3 blaireautins naissent entre fin février et mi-avril.

Mode de vie

Bien que la taille de son territoire varie entre 50 et 100ha, l’essentiel de son activité se déroule dans les environs de son terrier. Constitué de plusieurs galeries, il y passe l’essentiel de ses journées, et le quitte au crépuscule pour aller en quête de nourriture.

Très méfiant, le blaireau ne sortira qu’après avoir longuement humé l’air à la recherche de la moindre odeur suspecte. Sociables, ils vivent volontiers en communauté de plusieurs individus. Son régime alimentaire est très varié, comprenant des baies, champignons, micro-mammifères et même charogne.

Observer

Le blaireau est un animal discret et méfiant aux moeurs crépusculaires ou nocturnes. S’il est possible de le croiser au détour d’un chemin, la manière la plus efficace pour l’observer est de découvrir un terrier. Il faut alors s’y rendre deux bonnes heures avant le coucher du soleil et impérativement se placer face au vent pour ne pas se faire sentir.

Avant de quitter sa tanière, le blaireau hume longuement les environs avec sa truffe infaillible. Au moindre doute, il ne se montrera pas. Si un silence absolu est également requis, un minimum de camouflage suffit généralement pour se soustraire à son regard.

Photographier

Les longues soirées d’été sont idéales pour tenter de photographier le bandit masqué. Ce dernier ne sortant qu’au crépuscule quand la lumière décline, un matériel adapté aux basses lumières (bonne montée en ISO du boitier et objectif lumineux) est indispensable. Une housse anti-bruit et l’utilisation du mode silencieux sur le boitier sont indispensable pour ne pas effrayer le blaireau.

Respecter

Le blaireau est un animal farouche qui est difficile à observer. S’il vous fait l’honneur de se montrer, veillez à rester invisible jusqu’à son départ en chasse avant de quitter votre poste d’affût. S’il ne sort pas face à l’objectif, profitez de l’instant plutôt que de tenter une manoeuvre de retournement bruyante qui causera une fuite irrémédiable. Enfin veillez à rester discret sur la localisation des terriers, le blaireau est encore considéré comme un être nuisible par nombre de nos semblables et est volontiers chassé.






Portfolios récents





error: L\'intégralité du site est soumise au copyright! Si cette image vous plait, veuillez contacter le photographe! - If you like this picture, please contact the photographer!