Le Renard roux vulpes vulpes « SA QUEUE ÉPAISSE, SA BELLE FOURRURE LE FONT PARAÎTRE PLUS GROS QU’IL N’EST, IL EST D’AUTANT PLUS SURPRENANT DE LE VOIR MARCHER SANS PARAÎTRE TOUCHER TERRE. S’IL COURT, IL SEMBLE VOLER SA QUEUE TOUFFUE DOIT Y ÊTRE POUR QUELQUE CHOSE. (…) LE RENARD EST LÀ, SANS QU’EN SOIT APERÇU. » Robert Hainard (1906-1999) Carte d'identité du Renard (vulpes vulpes) Classification: mammifère carnivore de la famille des canidés. Habitat: présent dans tout l'hémisphère nord, le renard a su conquérir des habitats variés comme les forêts, les pâturages, le milieu subalpin et même les villes. Dimensions: tête + corps: 55-80cm; hauteur au garrot 35-40cm; queue: 38-50cm. Poids: 5.5-10kg, en moyenne 7kg pour un mâle adulte. Reproduction: maturité sexuelle vers l'âge de 10 mois. Le rut a lieu entre mi-janvier et mi-février et donne lieu à de folles courses-poursuites entre les prétendants entrecoupés de glapissements stridents. Après 51 à 53 jours de gestation, la renard mettra bas une portée de 1 à 12 renardeaux (moyenne 4-6) dans un terrier sommairement aménagé. Mode de vie du Renard (vulpes vulpes) Réputé rusé et malin, le renard est omniprésent dans nos contrées. Son territoire varie de 1 à 10 kilomètres carrés selon l'offre alimentaire. Le goupil vit dans un terrier. D'ordinaire, il l'emprunte ou le partage avec le blaireau. Plus rarement, il peut creuser un terrier sommaire si la terre est tendre. Le renard est un animal sociable. Il peut vivre seul ou en communauté composée d'un couple dominant et de subordonnés qui partageront un terrier et participeront au nourrissage des renardeaux. Sa réputation de tueur de poules dessert malheureusement le renard dans le monde agricole. S'il ne résiste pas à s'offrir un casse-croûte à plumes lorsque le poulailler est mal fermé, le renard est en réalité un précieux auxiliaire au paysan. Lorsque le renard "mulotte" comme sur l'image d'illustration, il peut capturer jusqu'à 20 campagnols à l'heure... Bien que classé parmi les carnivores, le renard est en réalité omnivore. Il se délectera tant de micro-mammifères ou de charognes que de champignons et de baies sauvages qu'il apprécie beaucoup. Renards et Renardeaux Après une gestation de 50 jours, la renarde se retire dans un terrier préalablement aménagé pour mettre au monde 3 à 8 renardeaux. Aveugles et recouverts d'un pelage brun-gris, ils ne pèsent entre 85 et 125g à la naissance. La mère ne quitte pas le terrier durant les premières semaines, le ravitaillement étant assuré par le mâle ou les renards subordonnés. Les renardeaux s'aguerrissent rapidement et font leurs premiers pas prudents hors du terrier vers la 4ème semaine. Ils sont sevrés dès la 7ème semaine et s'éloignent de plus en plus du terrier familial pour explorer le vaste monde. Les parents leur apprendront la chasse et tout ce qu'il faut savoir pour être un vaillant renard durant l'été et les jeunes s'émanciperont à l'automne. Observer et photographier le Renard (vulpes vulpes) OBSERVER: Doté d'une ouïe extrêmement fine et d'un odorat surdéveloppé, le renard est richement équipé pour éviter son ennemi viscéral, l'homme. S'il est facile d'observer un renard au crépuscule depuis sa voiture, un affût face au vent et un minimum de camouflage qui "casse" la forme humaine seront indispensable pour espérer plonger son regard dans celui du goupil... PHOTOGRAPHIER: Privilégiez l'affût à la billebaude qui entraînera la fuite du renard dans la presque totalité des cas. Ce dernier étant relativement routinier, l'observation attentive de ses déplacement devrait permettre de placer votre affût au bon endroit. Un téléobjectif puissant aidera à compenser la prudence légendaire du goupil. PROTEGER: Les populations de renards connaissent des fluctuations importantes au fil des ans, rythmées par les variations des proies et les épidémies de gale. La chasse au renard reste pratiquée dans nos contrées à visée de "régulation". Longtemps utilisée comme prétexte pour tirer le renard a tout va, la rage a finalement été éradiqué de nos contrées par une campagne de vaccination et non par des balles. Considéré comme un nuisible par une partie de la population, le renard est en réalité un pilier essentiel de la biodiversité de nos forêts et un auxiliaire agricole précieux pour l'élimination des campagnols.
 

Renardeaux

 

Renards adultes

 
Une technique de chasse particulière

Le Mulotage


Observer un renard en chasse est un moment naturaliste passionnant et privilégié. Le goupil quadrille le champ avec une grande rigueur. Il avance prudemment, tous sens en éveil, à l’affût du moindre bruit sorti des entrailles de la terre. Lorsqu’il entend quelque chose, il se fige, puis penche légèrement la tête sur le coté comme pour mieux tendre l’oreille. Après quelques instants, il va reprendre sa route ou tenter une capture selon une technique de chasse bien rodée appelée le « mulotage ».

Le renard commence par se tapir au sol et tend ses muscles. Il va ensuite s’élancer vers le ciel, s’arcbouter puis plonger la tête la première dans la galerie de campagnol. Si le malheureux rongeur se trouve dans les 30 premiers centimètres de son terrier, il verra littéralement le ciel lui tomber sur la tête. Le renard saisit alors le campagnol avec sa puissante mâchoire et le tue en une fraction de seconde. Cette séquence peut se répéter plus d’une centaine de fois par jour avec un taux de succès variable que j’estime à environ 20%.

Saviez-vous qu’un seul renard peut capturer jusqu’à 10’000 campagnols par an? Il est un auxiliaire agricole d’une redoutable efficacité qui est aujourd’hui encore considéré comme « nuisible » par de nombreux hommes…

Le renard se regroupe puis bondit droit comme un I avant de plonger sur le campagnol.
error: L\'intégralité du site est soumise au copyright! Si cette image vous plait, veuillez contacter le photographe! - If you like this picture, please contact the photographer!