La Marmotte marmota marmota « UN DE LEURS EXERCICES FAVORIS EST LA LUTTE. ELLES SE DRESSENT FACE À FACE, SUR LES PATTES DE DERRIÈRE, CAMBRENT LES REINS ET SE POUSSENT EN SE TENANT MUTUELLEMENT LES MAINS AU BICEPS, S’ÉCARTANT LÉGÈREMENT POUR SE JET L’UNE CONTRE L’AUTRE. BIENTÔT, L’UN DES COMBATTANTS PERD L’ÉQUILIBRE. IL SE PRODUIT UNE BRÈVE MÊLÉE AU SOL, UNE POURSUITE SUIVIE DE LA REPRISE OU DE L’ABANDON DU JEU. » Robert Hainard (1906-1999) Carte d'identité de la Marmotte (marmota marmota) Classification: mammifère herbivore de l’ordre des rongeurs. Habitat: prairies alpines ou pierriers situés entre 1300 et 3000 mètres d’altitudes. Quelques individus ont ont mystérieusement élu domicile sur les crêtes du Jura dans la deuxième moitié du 20ème siècle et s’y sont acclimaté… Dimensions: tête + corps: 45-60 cm; queue: 14-20cm. Dimorphisme sexuel peu marqué. Poids: 4-8kg Reproduction: accouplements au printemps, gestation 33 à 34 jours, portées de 2 à 6 marmottons qui pèsent environ 30g. Nus et aveugles à la naissance, ils font leurs premières sorties hors du terrier entre 6 et 8 semaines de vie. Mode de vie de la Marmotte (marmota marmota) Extrêmement sociables, les marmottes vivent en colonies composées habituellement d’un couple et de plusieurs jeunes de 2 à 3 générations qui forment une communauté de 10 à 20 individus. Le territoire des marmottes rayonne autour d'un terrier principal et est composé de nombreux terriers secondaires qui sont autant de refuges en cas de danger. Toujours sur leurs gardes, les marmottes siffleront une fois si une menace vient du ciel (aigle royal ou autre rapace) et de manière saccadée si le danger vient du sol (renard, humain). A la moindre alerte, toute la colonie disparait dans les terriers. Les plus téméraires ressortiront timidement après de longues minutes pour s'assurer que la voie est libre... A la fin de l'été, les marmottes deviennent rondelettes en prévision du long hiver à venir. Elles transportent de grandes quantités d'herbes sèches dans le terrier d'hiver pour se constituer une litière douillette où le petit groupe passera de longs mois serrés les uns contre les autres. L'hibernation débute entre fin septembre et fin octobre. Au coeur de l'hiver, la température corporelle de la marmotte s'abaisse jusqu'à 7 degrés. Son coeur bat 20 à 30 fois par minutes (contre 200 battements/minute en phase d'éveil) et sa respiration est imperceptible. Toutes les 2 à 3 semaines, la marmotte se réveille pour vider sa vessie dans les latrines du terrier puis se rendort tout soudain. Elle ne mange pas durant l'hiver, mais vit uniquement sur ses réserves de graisse. Le réveil survient à la fonte des neiges, au début du mois d'avril. Mode de vie de la Marmotte (marmota marmota) Extrêmement sociables, les marmottes vivent en colonies composées habituellement d’un couple et de plusieurs jeunes de 2 à 3 générations qui forment une communauté de 10 à 20 individus. Le territoire des marmottes rayonne autour d'un terrier principal et est composé de nombreux terriers secondaires qui sont autant de refuges en cas de danger. Toujours sur leurs gardes, les marmottes siffleront une fois si une menace vient du ciel (aigle royal ou autre rapace) et de manière saccadée si le danger vient du sol (renard, humain). A la moindre alerte, toute la colonie disparait dans les terriers. Les plus téméraires ressortiront timidement après de longues minutes pour s'assurer que la voie est libre... A la fin de l'été, les marmottes deviennent rondelettes en prévision du long hiver à venir. Elles transportent de grandes quantités d'herbes sèches dans le terrier d'hiver pour se constituer une litière douillette où le petit groupe passera de longs mois serrés les uns contre les autres. L'hibernation débute entre fin septembre et fin octobre. Au coeur de l'hiver, la température corporelle de la marmotte s'abaisse jusqu'à 7 degrés. Son coeur bat 20 à 30 fois par minutes (contre 200 battements/minute en phase d'éveil) et sa respiration est imperceptible. Toutes les 2 à 3 semaines, la marmotte se réveille pour vider sa vessie dans les latrines du terrier puis se rendort tout soudain. Elle ne mange pas durant l'hiver, mais vit uniquement sur ses réserves de graisse. Le réveil survient à la fonte des neiges, au début du mois d'avril. Observer et protéger la Marmotte (marmota marmota) OBSERVER: Excepté dans le zones touristiques où elles côtoient les humains, la marmotte est extrêmement méfiante vis-à-vis de l'homme. Pour l'observer, il faut idéalement se placer à proximité des terriers tôt le matin avant les premières sorties et se camoufler efficacement. Très observatrice, la marmotte remarquera toute nouvelle forme sur son territoire. Il faut donc espérer que votre camouflage sera toléré par la petite compagnie... PHOTOGRAPHIER: Un téléobjectif (min 300mm) s'avère indispensable pour réaliser des images intéressantes en gardant une distance raisonnable avec la colonie. Un camouflage visuel et sonore vous permettra d'être toléré. La règle d'or est de se faire oublier pour pouvoir observer et immortaliser des comportements naturels. PROTEGER: La marmotte n'est pas une espèce sensible dans l'arc alpin. Les quelques petites colonies implantées dans le Jura sont en revanche fragiles. Veillez donc à les observer à distance et à rester extrêmement discret sur l'emplacement des terriers...
error: L\'intégralité du site est soumise au copyright! Si cette image vous plait, veuillez contacter le photographe! - If you like this picture, please contact the photographer!